Des objectifs à la réalisation #REL_CLOM (Billet 2)

Selon vous, quels devraient être les objectifs de la présente initiative ou, plus pertinemment sans doute, quelles devraient être les réalisations concrètes attendues au terme du cours, après un an et à l’horizon 2020 – Plus à : http://rel2014.mooc.ca/objectifs.htm

Selon la question transcrite dans le haut de ce billet, on nous invite donc à tenter de traduire les différents objectifs du cours en éléments réalisables concrets. Comme il y a autant de possibilités que de participants selon la perspective connectiviste, je vais tenter d’exposer et construire ma pensée en traduisant trois de ces objectifs en élément concret. Afin de contextualiser mes réflexions, avant chaque réalisation concrète potentielle, j’expliciterai l’objectif en question. Allons-y!


 

Objectif #1

Comprendre le potentiel de changement que présentent les REL et le mouvement du libre pour favoriser le partage et la solidarité qui constituent les valeurs de la charte de la Francophonie, et ce particulièrement pour le monde de l’Éducation.

Pour cet objectif, je crois que la principale réalisation à court terme serait de s’approprier le vocabulaire et les expériences déjà existantes afin d’éventuellement se projeter plus loin. D’une part, comprendre l’impact actuel de telles ressources représente déjà un bon défi. Je m’interroge cependant… les valeurs qui fondent le mouvement du libre nous amènent intuitivement à penser qu’il est naturel pour ce mouvement d’être en position de force pour les questions de partage et de solidarité. Je ne mets pas cet élément en doute. Des initiatives comme Mozilla, Linux et Wikipedia (MediaWiki) sont autant de témoins de la puissance du libre qui peut se mesurer à n’importe quelle entreprise. Par contre, est-ce vraiment seulement leur apanage? N’utilisons-nous pas les services de Google pour les conférences de ce cours? Des initiatives comme Didacti par exemple favorisent tout autant le partage entre professionnels. Qui dirait que Twitter ne le fait pas pour le réseautage? Les solutions propriétaires peuvent être complémentaires à ce mouvement et même l’inhiber non? Quelqu’un a un peu de lecture pour moi afin d’y voir plus clair?


Objectif #2

S’approprier le concept des REL par la démonstration de son aptitude à les rechercher, les utiliser, les adapter, les partager et aussi en créer de nouvelles aux fins de les partager de nouveau.

Concrètement, je crois déjà avoir un intérêt pour le libre. J’ai déjà roulé sous Linux et j’utilise plusieurs outils issus du libre. C’est peut-être mes quelques années dans le domaine de l’informatique (programmation) qui ont eu cette influence. Un autre exemple est l’Intranet de notre milieu qui fonctionne sur une plateforme WordPress/Buddypress que j’ai mise en place. Cette dernière permet facilement le partage et la communication à l’interne. Tout ça sur une plateforme issue du libre et complètement gratuite. Je serais tout de même curieux d’approfondir les possibilités afin d’en faire bénéficier mes collègues, entre autre pour tenter de favoriser une utilisation bidirectionnelle.


Objectif #4

Édifier une communauté francophone des ressources éducatives libres qui assurera à la fois une veille stratégique dans le domaine ainsi que l’assurance d’un accroissement renouvelable de la capacité francophone en la matière.

Parmi tous les objectifs, je crois que c’est celui qui me touche le plus, et je crois que c’est parce que c’est celui où j’ai le plus de facilité à me projeter. En effet, lorsque l’on parle de ressources éducatives libres en lien avec mon milieu, que ce soit des situations pédagogiques, activités, projets, etc., je demande à voir. Je crois en fait que tout est à créer et ma participation à ce cours va aussi dans ce sens. Chaque enseignant oeuvrant auprès d’EHDAA fait des merveilles en classe et crée une grande partie de son matériel. J’aimerais pouvoir créer une communauté d’apprentissage permettant aux professionnels avec ces mêmes préoccupations de pouvoir regrouper ces fabuleuses forces. J’espère d’ailleurs pouvoir trouver des pistes dans le cadre de cours. En effet j’aimerais pouvoir créer une sorte de communauté d’apprentissage en lien avec mon champ d’expertise, les EHDAA. Il est certain que l’intention formulée dans cet objectif est plus globale, mais je ne vois aucune contradiction avec ma propre initiative, j’y vois même une complémentarité. La mise en réseau de différentes communautés, chacune avec son champ d’expertise particulier et ses éléments complémentaires avec les autres communautés, pas mal non?

Ha et si vous connaissez déjà une telle communauté, faite moi signe… Cela m’épargnera un temps fou!

Il est de ces manies … #CLOM_REL (Billet 1)

Une des critiques qui m’est parfois formulée (et complètement justifiée) est mon éparpillement. J’ai effectivement un problème de gestion de mon temps, de mon espace de mon propre moi-même. En même temps, je ne veux pas complètement me départir de ce côté puisque c’est aussi une façon pour moi d’avancer. Mon carburant si vous préférez. Bref, une question d’équilibre (comme d’habitude)

Alors, l’éparpillement … façon parfois mignonne de parler de procrastination, mais ce n’est pas nécessairement le but de ce billet (on y reviendra, croyez-moi). En fait, c’est plutôt un face palm en ce superbe mardi matin en prenant mes courriels. Voyez-vous, ici c’est relâche. Enfin, pour les enseignants et les élèves. Perso, je suis au boulot à avancer certains dossiers, dont mon devis de recherche qui est plus que dû. Lire ici : je suis très occupé. Et lorsque l’on a tendance à s’éparpiller, je vous le demande, qu’est-ce que l’on a tendance à faire lorsque l’agenda est plein? On en ajoute une couche!

Alors, dans mes courriels ce matin: le premier bulletin d’informations du MOOC REL2014 (CLOM en français, j’aurai toujours bien appris ça!). Ha oui tiens … je m’étais inscrit à ça … (insérez ici le dit face palm).

Je tenterai donc du mieux que je peux de participer. Mon but principal de participer à ce CLOM (je dois m’habituer au terme…) est double : participer à mon premier MOOC (euh, CLOM) et apprendre davantage sur le sujet des ressources éducatives libres. Je crois effectivement que nous aurions tout à gagner à partager davantage nos ressources et cesser de recréer la roue chacun dans son aquarium. Un cours sur les médiums afin de faciliter ceci? Je prends!

Pour débuter, je vais plutôt cerner ce sur quoi je vais me concentrer et la couleur que je vais apporter à mes contributions. Je suis conseiller pédagogique pour une école oeuvrant auprès d’élèves présentant des incapacités intellectuelles légères. Mon intérêt réside donc principalement dans les ressources pouvant s’arrimer à la réalité de l’intervention auprès des élèves handicapés ou présentant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage; EHDAA dans le jargon québécois, expression de j’utiliserai dans tous les autres billets. Ma contribution comme participant se trouvera donc dans ces derniers, ainsi que sur Twitter via #CLOM_REL.

Dans les prochains billets, je tenterai de m’approprier les différentes trouvailles liées à ce cours.