Nouvelle habitude : Le besoin d’écrire

Écrire est un exutoire. Le geste remplit plusieurs fonctions qui personnellement me sont essentielles. Si je ne fais pas ce geste, je me sens embourbé dans mes réflexions, mes idées, mes choses à faire. Évidemment que j’aimerais qu’un livre émerge éventuellement, mais je n’y suis pas encore et ce n’est pas tant le principal objectif, pour l’instant du moins.

Il y a quelques temps je me suis fâché de ne pas trouver le temps pour simplement écrire pour moi. Peu importe, un journal, un livre, ce blogue. La vie et la routine étant ce qu’elles sont, on se retrouve rapidement pris dans le flot et rendu à la fin de la journée, l’énergie n’y est souvent plus. Alors c’est canapé/lit/lecture/dodo, souvent plus tôt que tard (je n’ose dire l’heure, c’est plutôt honteux). Ce n’est pas pour rien que je j’ai conservé le blogue en ligne malgré mon manque d’assiduité. Il représente à la fois une envie et un besoin, un objectif fait à moi même d’être plus constant dans certaines facettes de ma vie, dont celle d’écrire et avoir le moindrement l’impression d’être lu. Le blogue permet cela, même si c’est un peu dépassé…parait-il.

Alors j’ai recommencé à écrire, dans un journal pour commencer. C’est la première chose que je fais le matin, avant le lever de la maisonnée. Je prends mon moleskine (ça c’est mon côté consommateur de  beaux objets) et j’écris une entrée, peu importe le sujet, cela doit sortir. Après plus d’un mois à avoir réussi à écrire au moins quatre ou cinq fois par semaine, j’ai recommencé à écrire sur mon blogue. Ceci représente le troisième billet depuis pour un objectif sommes toute assez raisonnable d’un billet par semaine, objectif que je désire atteindre de façon stable d’ici le début du mois de mai.

Je n’ai pas l’écriture expansive non plus, alors j’aime bien garder ça court. Je n’ai pas la « chronique » facile, mais j’aime bien écrire. Voilà tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *